Poule de cristal

Poule de cristal

Couture et revalorisation textile

Ma démarche

Ecologique et locale

L’industrie textile a un impact néfaste fort sur notre planète : c’est l’une des plus polluantes au monde. Elle est également nocive pour ceux qui les confectionnent. Le comble : certains sont jetés alors qu’ils sont encore en très bon état ! Et le recyclage des vêtements n’est pas moins polluant : certains sont tout simplement détruits ; d’autres sont revendus à l’autre bout du monde ; une toute petite partie est réutilisée pour servir d’isolants. 

C’est en faisant ce constat que j’ai décidé de ne pas participer à cette pollution et de la réduire, à mon échelle. Ainsi, dans une démarche écologique, je travaille uniquement avec des matières issues de récupération. Je fonctionne aussi en économie locale : je chine des canevas, des napperons, des rideaux, des pantalons et autres tissus dans les brocantes et les Emmaüs de la métropole nancéienne.

Pour récupérer des tissus et vêtements inutilisés, j’organise régulièrement des « collectes » grâce aux réseaux sociaux. Plusieurs dizaines de particuliers, de la région nancéienne, ont joué le jeux de trier et fouiller leurs placards et greniers pour y dénicher leurs trésors abandonnés. Cela permet, encore une fois, d’utiliser ce qui ne l’était plus. 

Mon but est de faire du neuf avec du vieux. De réutiliser plutôt que jeter. De transformer plutôt que détruire. Mais surtout, d’utiliser le moins possible de matières premières neuves et de sublimer les matières usées.

éthique

Pratiquer un prix juste ne fait pas partie de l’industrie de la mode classique. La transparence, non plus. Dans la mode en général, les coûts de production sont très bas grâce à des matières premières de mauvaise qualité, obtenues de façons polluantes et une confection des vêtements qui ne rémunère que très peu ses employés. Les marges pratiquées sont proche de 80% du prix du vêtement, ce qui permet aux grandes chaînes de magasins de faire des soldes.

Chez Poule de cristal, les prix sont d’abord fixés en fonction du temps de travail fourni. Pour une veste, il est d’environ six à sept heures. Aussi, je ne pratique jamais de soldes. Brader mes pièces, c’est brader mon travail.

Féministe

Le but de la personnalisation des vêtements est de permettre à chacune d’ajouter des poches à ses vêtements (on s’est toutes déjà retrouvée avec un pantalon sans poches !), de les transformer à son goût ou d’arborer un message revendicatif. Permettre aux femmes d’avoir une garde robe pratique, utilisable, qui leur ressemble.

C’est ce que je souhaite faire également aves les broches brodées et leur motifs féministes.

Acheter chez Poule de Cristal, c’est donc :

Mais qui est poule de cristal ?

Je me cache derrière Poule de cristal : je m’appelle Séverine, j’ai 27 ans.

Je suis passionnée de couture et de détournement d’objets. J’ai commencé à coudre en modifiant des vêtements de mes placards. Ma première pièce a été de transformer mon pantalon préféré, très usé, en sac à main. J’ai alors été piquée par l’upcycling : le fait de modifier ses vêtements pour continuer de les utiliser.

Depuis, j’ai appris les bases de la couture avec une formation suivie en ligne. Avec le confinement, j’ai beaucoup créé et progressé. En mai 2020, j’ai créé mon entreprise et commencé à proposer mes services dans le but de sauver les vêtements de leur destin de déchets.

Revaloriser des canevas : mode d'emploi

Récupération

Je récupère les canevas dans les Emmaüs nancéiens mais aussi auprès de particuliers. La première étape consiste à les sortir de leur cadres.
C’est l’étape la plus salissante de la revalorisation…

Nettoyage

Une fois décadrés, je les nettoie à l’eau et lessive pour leur enlever des années de poussière accumulée. 
Je réalise cette étape à la main, les canevas étant trop fragiles pour passer en machine.

Revalorisation

Une fois secs, les voilà prêts à être cousu sur les vestes ! Je les accorde en fonction de leur couleur et de leur motif. 
La dernière étape consiste alors à les découper et les coudre. Je fais une couture autour du canevas seul, pour éviter qu’il ne s’éfile et ensuite je le couds sur la veste.

L'atelier, source d'inspiration continue

Mon atelier se compose d’une table, qui me sert de bureau, sur laquelle je couds avec ma machine. On y trouve quelques meubles, remplis de tissus et de vêtements récupérés.
Ici, tout est issu de seconde main, rien n’est neuf : des meubles à la machine à coudre en passant par la boîte à boutons.
Une décoration chargée décore les murs de mon atelier : elle est ma première inspiration pour mes créations.

Adresse et horaires

134 BOULEVARD EMILE ZOLA
54520 LAXOU

Ouvert du lundi au vendredi de 8H à 18H, uniquement sur rendez-vous

Contact

Réalisé par Pouledecristal, avec l'aide de Margaux Larson, 2021